fbpx

Comprendre la surdité

Symptômes, causes et traitements

Dites stop et faites face à la surdité même partielle

La surdité est un état pathologique de l’audition caractérisé par une perte partielle ou totale de la perception des sons. Elle découle d’un large éventail de causes et qui touche des personnes de tous âges. Bien que cela puisse être inquiétant, avec un médecin spécialisé, un audioprothésiste, vous pouvez recevoir un traitement efficace pour votre surdité.

Environ 17% des adultes sont atteints d’un certain degré de surdité, mais seulement une personne sur cinq qui pourrait bénéficier d’un appareil auditif, et donc en porte un.

Si vous avez des problèmes auditifs, vous devriez consulter un spécialiste. Cette publication vous renseignera sur les différents types et causes de surdité, et vous guidera vers un professionnel de la santé auditive

Sachez que ce guide ne fournit pas et ne peut pas fournir de conseils médicaux individuels, mais plutôt des renseignements d’ordre général seulement.

Seulement de 1 à 5 personnes qui pourraient bénéficier de prothèses auditives les portent réellement.

Types de surdité

Toutes les pertes auditives ne sont pas identiques. En fait, il existe de nombreux types de surdité. Un audioprothésiste sera en mesure de déterminer le type de perte auditive dont vous souffrez et de trouver le traitement adapté à cela. La surdité est classée par type, en fonction de l’endroit où l’appareil auditif est compromis ou altéré. Jetons un coup d’œil aux différents types de perte auditive.

Surdité neurosensorielle ou de perception

La perte auditive neurosensorielle est la forme la plus courante de surdité et affecte non seulement le volume perçu des sons, mais aussi la clarté. Elle est généralement permanente. La perte auditive neurosensorielle est causée par une lésion de l’oreille interne, ou cochlée. Il existe de nombreuses causes possibles de ce type de surdité, y compris :

  • Syndromes génétiques
  • Détérioration causée par l’âge (presbyacousie)
  • Traumatisme du système auditif
  • Exposition excessive à un bruit fort
  • Malformation de l’oreille interne
  • Maladies
  • Médicationototoxique

Une personne qui souffre d’une perte auditive neurosensorielle peut avoir de la difficulté à comprendre ce que dit une autre personne, même lorsqu’elle parle assez fort pour être entendue.

La perte auditive est classée selon les types de perte auditive en fonction de l’endroit où le mécanisme auditif est compromis : l’oreille externe, l’oreille moyenne ou l’oreille interne.

Surdité de transmission

La surdité de transmission est moins fréquente que la surdité de perception, et elle est plutôt temporaire que permanente. Ce type de perte auditive se produit généralement lorsqu’il y a une obstruction ou un dommage à l’oreille externe ou moyenne, empêchant, par là, le son d’arriver à l’oreille interne.

La perte auditive de transmission n’affecte que le volume du son, et non la clarté.

Les causes possibles d’une perte auditive de transmission sont les suivantes :

  • Liquide dans l’oreille moyenne causé par le rhume ;
  • Infections de l’oreille ;
  • Allergies ;
  • Tympan perforé ;
  • Tumeur bénigne ;
  • Cérumen impacté ;
  • Oreille du nageur ;
  • Présence d’un corps étranger ;
  • Absence ou malformation de l’oreille externe, du conduit auditif ou de l’oreille moyenne.

Une personne ayant une surdité de transmission peut généralement comprendre la parole si elle est assez forte. La surdité de transmission peut être unilatérale, ce qui amène une personne ayant ce problème à entendre beaucoup mieux avec une oreille qu’avec l’autre.

Surdité mixte

Bien sûr, une personne ne souffre pas toujours d’un seul type de surdité. Parfois, elle peut souffrir à la fois de perte neurosensorielle et de perte de transmission. Cela lui causera des difficultés auditives de fond et hors d’une oreille. On trouve la perte auditive mixte chez les personnes qui ont subi un traumatisme ou une infection à l’oreille. Ce genre de surdité peut présenter une diminution graduelle de la capacité auditive.

Symptômes de la surdité

Selon le type de surdité dont souffre une personne, il peut y avoir une variété de symptômes. Cependant, il en existe d’autres qui sont sous-jacents.

Certains des symptômes les plus courants sont : écouter la télévision ou la radio à un volume élevé, demander aux personnes de se répéter, avoir de la difficulté à comprendre les gens…

Si vous pensez souffrir d’une surdité, consultez cette liste de contrôle :

  1. Ai-je de la difficulté à comprendre la conversation quotidienne ?
  2. Ai-je de la difficulté à comprendre le son lorsqu’il y a du bruit de fond ?
  3. Est-ce que j’augmente constamment le volume de la radio ou de la télévision ?
  4. Est-ce que j’ai l’impression que tout le monde marmonne autour de moi ?
  5. Si vous avez coché l’une des cases ci-dessus, vous souffrez peut-être d’une perte auditive.
  6. Consulter un audioprothésiste vous aidera à déterminer si c’est le cas, et vous permettra également de trouver un traitement efficace.

Les causes de la surdité

Afin de déterminer le traitement le plus efficace pour votre surdité, vous devez d’abord comprendre pourquoi vous en souffrez. Plus vous en saurez sur la cause de votre perte auditive, plus il vous sera facile d’identifier le bon traitement. Les audioprothésistes tenteront de déterminer un traitement approprié à chaque type de surdité. C’est pourquoi il est si important de vérifier votre audition, surtout si vous pensez avoir une perte auditive.

Examinons en profondeur certaines causes de la surdité :

Congénital

Bien qu’une surdité héréditaire puisse se développer avec le temps, dans de nombreux cas, le patient est affecté à la naissance. L’American Speech-Language-Hearing Association (ASHA) estime qu’entre un et cinq nouveau-nés sur 1 000 souffrent d’une perte auditive congénitale ou d’une surdité à la naissance. Les facteurs non génétiques, contribuant à 25% de la perte auditive congénitale, incluent :

  1. Les infections maternelles, comme la rubéole, le cytomégalovirus ou l’herpèsvirus simplex ;
  2. Prématurité ;
  3. Faible poids à la naissance ;
  4. Blessures à la naissance ;
  5. Consommation de drogues ou d’alcool par la mère pendant la grossesse ;
  6. Complications associées au facteur Rh ;
  7. Diabète maternel ;
  8. Prééclampsie ;
  9. Manque d’oxygène.

Il y a aussi d’autres maladies et affections qui causent une surdité congénitale, notamment :

  • Syndrome de Down ;
  • Syndrome d’Usher ;
  • Syndrome de Treacher Collins ;
  • Syndrome de Crouzon ;
  • Syndrome d’Alport ;
  • Syndrome de Waardenburg.

L’Âge

La perte auditive liée à l’âge est connue sous le nom de presbyacousie. Selon le National Institute on Deafness and Other Communication Disorders (NIDCD), une personne sur trois âgée de 65 à 74 ans aux États-Unis souffre d’une surdité due à la presbyacousie.

Quand une personne vieillit, des changements dans l’oreille moyenne, l’oreille interne ou la voie nerveuse menant au cerveau peuvent se produire graduellement, entraînant une presbyacousie. Elle peut être classée comme conductrice ou neurosensorielle.

La surdité conductrice ou de transmission liée à l’âge est causée par des anomalies de l’oreille externe et de l’oreille moyenne, ce qui diminue, avec le temps, la fonction des trois petits os de l’oreille et du tympan.

La perte auditive neurosensorielle liée à l’âge est causée par des modifications de l’oreille interne ou des voies nerveuses menant au cerveau. Les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle ou les affections vasculaires peuvent limiter le flux sanguin vers les oreilles, ce qui contribue à ce type de surdité.

La perte auditive neurosensorielle liée à l’âge est causée par des modifications de l’oreille interne ou des voies nerveuses menant au cerveau. Les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle ou les affections vasculaires peuvent limiter le flux sanguin vers les oreilles, ce qui contribue à ce type de surdité.

 1 sur 3 personnes entre 65 et 74 ans a une surdité

Le Bruit

Les Centers for Disease Control and Prevention estiment que 12,5 % des enfants âgés de 6 à 19 ans et 17 % des adultes âgés de 20 à 69 ans souffrent de surdité due au bruit (NIHL). Une exposition constante au bruit peut endommager les cellules ciliées internes et entraîner une surdité permanente. De plus, l’exposition à court terme à de forts volumes de bruit peut également endommager l’ouïe.

Contrairement à de nombreux autres types de perte auditive, la surdité causer par le bruit peut être évitée. Le fait de vous protéger contre la musique, la télévision ou les bruits de machine inutilement forts peut vous aider à préserver votre ouïe.

Maladie ou infection

Un certain nombre de maladies acquises peut entrainer une perte auditive, notamment :

  1. Otospongiose : Bien que cette affection soit souvent héréditaire, elle n’est pas toujours génétique. L’otospongiose est causée par un « remodelage osseux anormal », le processus par lequel les os remplacent les anciens tissus par de nouveaux.
  2. Maladie de Ménière : C’est une maladie d’origine inconnue qui cause de la pression ou de la douleur habituellement dans une seule oreille, des étourdissements ou des vertiges et des acouphènes.
  3. Infection de l’oreille : Les complications dues à de nombreuses otites ou à une otite non traitée peuvent entraîner la perte de l’ouïe dans l’une ou les deux oreilles.

Médicaments ototoxiques

La surdité peut également être causée par un effet secondaire de certains médicaments, dont certains sont nécessaires au traitement des maladies mortelles. Selon l’ASHA, il existe actuellement plus de 200 types connus de médicaments qui sont ototoxiques – ou nuisibles à l’oreille- sur le marché, et certains sont en vente libre, comme l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Bien que l’arrêt d’un traitement médicamenteux puisse parfois inverser la surdité, dans de nombreux cas, les dommages sont permanents.

Ainsi, n’oubliez pas de parler à votre médecin traitant ou à un pharmacien lorsqu’on vous prescrit un médicament, et de vous informer sur ses effets secondaires, y compris l’ototoxicité.

Antidépresseurs et anxiolytiques

Tumeur ou blessure à la tête

Les tumeurs et les traumatismes crâniens sont également des causes possibles de surdité. En raison de leur proximité du conduit auditif, plusieurs types de tumeurs peuvent interférer avec la réception auditive. Un neurinome acoustique en est un exemple, puisqu’il se développe sur les nerfs auditifs.

Les patients souffrant d’un neurinome acoustique présentent généralement des symptômes tels que des acouphènes, un déséquilibre et une sensation de plénitude dans les oreilles.

Les traumatismes crâniens peuvent traumatiser la structure de l’oreille interne et doivent toujours être examinés par un médecin.

Traitement de la perte auditive

La perte auditive est une affection courante que certaines personnes ont tendance à ignorer. Au lieu de l’ignorer, prenez rendez-vous avec votre audioprothésiste dès les premiers symptômes. Bien que cela puisse être inquiétant, le traitement approprié aide souvent les personnes à mieux entendre et à améliorer leur qualité de vie.

Toutes les pertes auditives ne sont pas traitées avec des prothèses auditives. Certaines formes de perte auditive sont temporaires, d’autres peuvent être traitées par une intervention médicale, alors que d’autres peuvent être un indicateur de problèmes de santé sous-jacents. Un audioprothésiste peut effectuer une série de tests simples et non invasifs pour déterminer quel type de traitement est nécessaire. Les options de traitement qui s’offrent à vous peuvent inclure le retrait du cérumen, la chirurgie, les médicaments, les prothèses auditives, les implants cochléaires ou l’un des nombreux types d’appareils d’aide à l’écoute.

Prothese invisible

Prothèses auditives

Les prothèses auditives ou audioprothèses sont une option pour les personnes dont l’audition ne peut être restaurée par des médicaments ou par voie chirurgicale. Les prothèses auditives amplifient les sons et peuvent être portées soit à l’intérieur de l’oreille, soit derrière l’oreille, selon la préférence ou la condition auditive.

Les dispositifs d’aide à l’écoute

Pour optimiser votre expérience avec les audioprothèses, envisagez l’utilisation d’un dispositif d’aide à l’écoute (DAE). Plusieurs DAE sont offerts aux personnes malentendantes. Les DAE sont conçus pour des utilisations spécifiques. Ils ont été développés pour augmenter l’intensité sonore d’un son désiré, comme un téléviseur ou un téléphone. Voici quelques exemples d’DAE :

  1. Téléphones amplifiés : Les téléphones amplifiés sont spécialement conçus pour les personnes malentendantes, ce qui permet aux utilisateurs d’augmenter le volume au besoin pour entendre clairement la parole.
  2. Téléphones compatibles avec les appareils auditifs : La FCC exige maintenant que tous les téléphones soient compatibles avec les audioprothèses. Certains téléphones sont optimisés pour fonctionner directement avec le microphone de l’audioprothèse selon une méthode connue sous le nom de couplage acoustique. D’autres téléphones sont optimisés pour fonctionner avec une bobine téléphonique dans l’audioprothèse dans un système connu sous le nom de couplage de bobine téléphonique. Les téléphones avec couplage acoustique sont plus couramment utilisés par les personnes ayant une perte auditive légère ou modérée, tandis que la bobine téléphonique est utilisée par les personnes ayant une perte auditive plus sévère ou profonde.
  3. Systèmes FM : Les systèmes FM sont des appareils qui utilisent la technologie sans fil pour transmettre le signal d’intérêt directement à l’oreille de l’individu. Ces appareils peuvent être utilisés avec des appareils auditifs ou indépendamment avec des écouteurs. Ils permettent aux personnes malentendantes de mieux comprendre ce que les autres disent dans les situations bruyantes, comme les salles de classe ou les événements publics.
  4. Dispositifs d’alerte : Un dispositif d’alerte fournit des alertes avec un stimulus visuel ou tactile en plus ou à la place d’un stimulus auditif.

Exemples de dispositifs d’alerte : réveils, détecteurs de fumée, d’incendie et de monoxyde de carbone, sonnettes de porte, signaux téléphoniques, avertisseurs de pleurs de bébé et alertes météorologiques.

Implant cochléaire

Un implant cochléaire peut être recommandé à une personne souffrant d’une perte auditive sévère ou profonde. L’appareil est inséré à l’intérieur de la cochlée et stimule directement le nerf auditif, au lieu d’amplifier le son entrant comme une audioprothèse. Un implant cochléaire délivre des sons acoustiques sous forme d’impulsions électriques.

Tests de surdité 

Si vous pensez que vous avez développé ou êtes en train de développer une surdité, vous devriez prendre rendez-vous avec un audiologiste. Santé Auditive a un excellent répertoire des soins auditifs à travers le pays. Lorsque vous prenez rendez-vous avec un médecin, celui-ci vous pose des questions et vous fait passer des tests. En voici quelques-uns :

 

  • Une enquête sur la santé auditive est un questionnaire permettant de se renseigner sur vos antécédents médicaux et familiaux, les conditions médicales actuelles, l’environnement de travail et les symptômes actuels de la surdité. Ceci précède habituellement un test auditif.
  • L’audiométrie tonale pure est un test dans lequel le patient met un casque d’écoute et répond aux tonalités de différents volumes. Le praticien qui fait passer le test déterminera votre capacité auditive à travers une gamme d’emplacements.
  • L’audiométrie vocale est similaire à un examen d’audiométrie tonale, sauf que cet examen exige que vous répétiez des mots à différents niveaux d’intensité sonore.
  • La Tympanométrie et les réflexes acoustiques mesurent les mouvements et les réflexes de votre tympan. Le praticien vous installera un bouchon souple dans l’oreille qui change de pression et émet des sons.

 

Votre audioprothésiste présentera très probablement les résultats des tests auditifs sous forme d’un audiogramme, c’est un graphe représentant les sons les plus doux que vous pouvez entendre à différents volumes. À partir de là, le médecin vous recommandera un traitement approprié.

La prévention

Bien que de nombreux cas de perte auditive ne soient dus à aucun facteur évitable de la part du patient, vous pouvez réduire votre exposition au bruit et aider à prévenir la surdité dans certains cas : en évitant les niveaux sonores nuisibles, en utilisant des protections auditives dans les environnements bruyants ; et en étant proactif en matière de tests auditifs, vous pourrez peut-être prévenir les surdités dues au bruit.

Si vous remarquez que l’un de vos proches a des difficultés auditives, vous devriez l’encourager à demander l’aide d’un audioprothésiste. Le problème est probablement traitable et peut même être réversible, et l’obtention d’un traitement approprié améliorera grandement sa qualité de vie.

La surdité de votre proche peut sembler plus problématique pour vous qu’elle ne l’est pour lui au début. En parlant, vous pouvez l’aider à voir que la première étape consiste à admettre qu’il y a un problème, et que la perte auditive ne peut être résolue que si des mesures correctives sont prises.

N’oubliez pas que le traitement de la perte auditive de votre proche améliorera non seulement sa qualité de vie, mais aussi la vôtre. La communication s’améliorera et, par conséquent, votre patience entre vous pourrait s’améliorer. Votre proche peut devenir plus participatif dans ses activités quotidiennes. Et il commence à aimer passer plus de temps avec les autres. Lorsque la surdité est traitée, la personne qui en souffre ne se sentira plus aussi exclue du reste du monde.

Faites le premier pas et allez consulter un audioprothésiste.

Demandez à votre proche de réfléchir aux questions suivantes :

  1. Vous sentez-vous régulièrement tendu pour entendre des bruits et des conversations de routine tout au long de la journée ?
  2. Vos amis et votre famille doivent-ils se répéter plusieurs fois avant que vous ne les entendiez clairement ?
  3. Vous sentez-vous fatigué mentalement à la fin de la journée même si vous n’avez rien fait d’anormal ?
  4. Si votre audition pouvait être améliorée, qu’attendez vous pour agir ?

Si vous avez d’autres questions ou préoccupations au sujet de la surdité, visitez notre site page facebook.com/auditive.guide 

Consultez notre répertoire en ligne pour trouver un audioprothésiste dans votre région.

Références et ressources

  • American Speech-Language-Hearing Association (ASHA) : Une organisation professionnelle qui inclut des informations pour les personnes malentendantes sur son site Web. 
  • National Institute on Deafness and other Communication Disorders (NIDCD) : Site Web gouvernemental qui offre des informations et des statistiques sur la surdité et les troubles de l’équilibre. 
  • HearingLoss Association of America (HLAA) : Un organisme à but non lucratif qui soutient les personnes malentendantes et leurs familles.
  • Fondation pour la Santé Auditive (HHF) : Anciennement connue sous le nom de DeafnessResearchFoundation, la HHF est le plus important bailleur de fonds privé de la recherche sur l’audition. Leur site Web offre les dernières recherches sur la perte auditive et les acouphènes.
  • HealthyHearing : Un site Web destiné aux consommateurs qui cherche à informer le public sur la surdité et les prothèses auditives, ainsi qu’à les encourager à demander l’aide d’un professionnel de l’audition.
  • Centers for Disease Control and Prevention (CDC) : Un organisme gouvernemental qui fait le suivi des faits et des statistiques sur la perte auditive. 

Un test auditif gratuit et sans engagement

Je souhaite être contacté par un professionnel Audiologiste le plus proche
pour un Test Auditif Gratuit et sans engagement.