Santé Auditive

Plus d’un milliard de jeunes exposés au risque de perte auditive

Écouter de la musique trop fort nuit à son audition

Selon une étude relayée par CNN, les jeunes âgés de 12 à 34 ans ont tendance à écouter de la musique trop fort, ce qui peut nuire à leur audition.

Écouter de la musique ou la télévision trop longtemps et à un volume trop élevé peut entraîner  des dommages sur l’audition. Ce qui n’est pas très surprenant, c’est l’ampleur de ce fait qui est inquiétante.

CNN a relayé une étude récente publiée dans la revue scientifique BMJ Global Health selon laquelle plus d’un milliard de jeunes entre 12 et 34 ans risqueraient une perte d’audition.

La chercheuse Lauren Dillard de l’université de Caroline du Sud a indiqué : « Nous avons estimé qu’entre 0,67 et 1,35 milliard d’individus de 12 à 34 ans, à travers le monde, poursuivent des pratiques d’écoute dangereuses ». Ils sont donc menacés d’hypoacousie plus ou moins importante.

Lauren Dillard a également expliqué que l’exposition à un volume sonore trop élevé peut « fatiguer les cellules et structures sensorielles » de l’oreille. Et si cette exposition est répétée à un bruit fort, elle est susceptible de causer des lésions permanentes, voire même une perte d’audition. Cela peut aussi provoquer des acouphènes.

L’étude qu’a menée Lauren Dillard et son équipe ne s’est pas seulement centrée sur l’écoute avec des écouteurs mais a également exploré les niveaux de décibels élevés dans les lieux de loisirs et de divertissements bruyants tels que les salles de concerts ou les boîtes de nuit.

Il est recommandé par les professionnels de la santé de ne pas dépasser 85 décibels sur 40 heures d’écoute en une semaine. Alors que cette étude a révélé que les jeunes âgés de 12 à 34 ans ont tendance à augmenter le volume jusqu’à un maximum de 105 décibels lorsqu’ils écoutent de la musique avec des écouteurs sur leur smartphone. Une habitude malsaine à arrêter !

Ferial

Fournir la bonne information à la bonne personne et au bon moment, telle est ma passion…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− five = five

Bouton retour en haut de la page