Implant cochléaire

50 questions sur l’implant cochléaire en Algérie

Ces questions sont parmi lesquelles que se posent les personnes souffrant de perte auditive au niveau de l’oreille interne et pour qui les aides auditives ont été peu ou pas efficaces et qui s’interrogent sur tout ce qui a trait aux implants cochléaires comme alternative auditive. Notez que ces questions et réponses peuvent ne pas convenir à tout le monde, car chaque cas est différent de l’autre. C’est pourquoi il faut consulter un ORL (Oto-rhino-laryngologiste).

Sommaire masquer

1 – Quel est le processus d’implantation cochléaire ?

Un implant cochléaire est un dispositif médical extrêmement avancé et c’est la seule technologie qui peut vous aider à rétablir l’audition. Les implants cochléaires offrent une alternative efficace aux prothèses auditives car ils n’utilisent pas de mécanisme d’amplification du son. Il contourne la partie endommagée de l’oreille et stimule le nerf auditif pour vous permettre d’entendre.

2 – Quels sont les composants du système d’implant?

Il y a deux principaux composants dans un système d’implant cochléaire :

Une partie interne

Elle est placée chirurgicalement dans la cochlée (l’implant proprement dit). La partie interne est composée d’un porte-électrodes inséré dans la cochlée (oreille interne) par le chirurgien. Il comporte un ensemble d’électrodes en nombre variable.

Le deuxième composant est une pièce externe qui est installée 4 semaines après l’opération.

Une  partie externe

Elle se compose de deux pièces :

Audio Processeur porté derrière l’oreille. L’audio processeur est constitué d’une unité de contrôle, d’un boîtier de piles et d’une antenne qui transmet l’information à l’implant à travers la peau.

الجزء الخارجي لجهاز القوقعة

Une antenne émettrice qui relie le processeur contour d’oreille au récepteur interne implanté chirurgicalement. Le contact se fait par un aimant.

En résumé, le fonctionnement de ce processus se fait en 5 étapes :

  1. Les sons sont captés par le microphone de l’audio processeur.
  2. L‘audio processeur analyse et code les sons en séquences spécifiques d’impulsions électriques.
  3. Ces impulsions sont envoyées vers l’antenne et transmises à travers la peau vers l’implant.
  4. L’implant envoie les impulsions aux électrodes dans la cochlée.
  5. Le nerf auditif achemine les signaux électriques vers les centres auditifs du cerveau qui les interprète comme des sons.

3 -Quel est le mécanisme d’un implant cochléaire?

Tout d’abord, le système d’implant cochléaire capte le son autour de vous à l’aide d’un microphone. Un processeur vocal filtre le son, l’analyse et le convertit en codes sonores. Ces codes sonores sont transmis à travers la peau par ondes radio jusqu’au récepteur intégré à l’intérieur dans l’os de l’oreille. Ces codes sont transmis par des électrodes implantés dans l’oreille interne. Le nerf auditif capte ces impulsions électriques et les envoie au cerveau, où ces signaux sont traduits en sons significatifs.

4- À quel âge peut-on poser un implant cochléaire ?

Les opinions sur l’âge d’implantation diffèrent, entre un an et demi et cinq ans mais le mieux serait avant l’âge de trois ans pour avoir de meilleurs résultats.

5- Qui sont les patients concernés par l’implantation cochléaire ?

Les implants cochléaires sont uniquement destinés aux personnes qui n’ont pas eu de bénéfices avec les aides auditives, il faut donc s’assurer d’essayer plus d’une aide auditive dans un centre spécialisé avant de se lancer dans l’option implant cochléaire.

Les enfants sourds depuis la naissance ou après l’acquisition du langage, ainsi que les jeunes ou adultes qui ont une audition faible ou moyenne après l’acquisition du langage. À moins que la surdité ne soit causée par une méningite depuis l’enfance, la décision d’implanter la cochléaire se prend dès le plus jeune âge sans recourir à l’installation d’un appareil auditif.

6- Comment savoir si son enfant de moins de deux ans est sourd ou malentendant ?

Il existe des tests qui permettent d’identifier ces pathologies, et il y a des méthodes que la mère peut appliquer pour le savoir de manière expérimentale.

7- Que doivent faire les patients ou les familles avec un enfant sourd ou malentendant ?

L’audition et la parole sont étroitement liées, l’enfant qui n’entend pas, sa parole sera affectée selon la gravité de l’atteinte auditive.

Une intervention médicale précoce, si Dieu le veut, empêchera l’enfant de se retrouver dans des écoles pour sourds-muets, mais d’entendre et de parler et, de devenir un membre actif de la société. Dès l’instant que vous sentez que votre enfant souffre d’une déficience auditive ou s’il n’entend pas du tout, faites lui des tests auditifs et mettez lui une prothèse auditive la plus adaptée. Pensez à choisir des centres médicaux spécialisés dans la vente des aides auditives pour déterminer ce qui est le plus approprié.

8 – Quelles sont les étapes qui précèdent l’implantation cochléaire ?

Un enfant malentendant passe une phase d’évaluation débutant avec un diagnostic d’état et une identification du type et de la gravité de l’audition (le niveau de perte auditive et le type de perte auditive), après le diagnostic, un enfant a besoin de deux prothèses derrière l’oreille. Après cela, l’enfant est évalué avant et après l’installation de la prothèse par un audioprothésiste et un orthophoniste, et cette étape, qui s’appelle la pré-implantation, est très importante et peut s’étendre jusqu’à six mois. L’enfant est orienté vers l’implantation cochléaire s’il s’avère, au cours de cette période, que les prothèses n’apportent aucun bénéfice. Il faut souligner ici que nous sommes absolument certains que dans bien des cas, les appareils auditifs externes sont très puissants à ce stade. Il existe même certains types d’appareils auditifs  qui, bien sûr, correspondent à certains types de déficience auditive, qui donnent des résultats identiques à ceux des implants cochléaires électroniques d’une façon plus précise et plus sûre sans intervention chirurgicale. Et ces types sont plus efficaces pour les enfants avant l’âge de la parole.

9- Quels conseils donner aux parents avant une implantation cochléaire?

Nous recommandons aux parents de s’assurer que la prothèse auditive n’a pas apporté de bénéfice et que dispositif Sound Recover a été testé avant de recourir à l’implantation cochléaire. Nous soulignons que le diagnostic du médecin est très important.

10- Quels sont les examens médicaux requis avant l’implantation ?

Cela nécessite une imagerie médicale pour vérifier si l’anatomie de l’oreille permet une implantation cochléaire. Ensuite la vérification de l’état du nerf et son efficacité à transmettre le signal au cerveau. Au terme du bilan, l’équipe pluridisciplinaire confirme ou non l’indication d’une implantation cochléaire.

Le cas de l’enfant est évalué par un Comité d’Implant composé de plusieurs spécialistes (ORL, orthophoniste, psychologue, pédiatre, audioprothésiste).

Afin de protéger l’enfant contre une infection pendant ou après l’implantation cochléaire, et conformément aux recommandations des grands centres internationaux dans ce domaine, l’enfant a besoin d’une vaccination de protection au moins deux semaines avant l’opération.

Le patient ou sa famille doit prendre conscience que l’implantation cochléaire n’est pas la dernière phase de ce processus d’implantation. En effet, après la chirurgie, le patient a besoin d’un suivi intensif, qui peut aller de deux ans et demi à quatre ans.

11- Que doivent savoir les parents sur les conséquences d’un implant cochléaire?

À cette étape, nous recommandons aux parents de consulter d’autres parents d’enfants implantés afin d’échanger avec eux pour profiter de leur expérience .

12- Quelles sont les démarches à prendre en considération avant l’opération ?

Nous vous conseillons toujours de choisir les derniers et les meilleurs types d’implants cochléaires disponibles dans votre pays, et de bien vous renseigner sur le centre d’aides auditives dans votre pays et sur sa réputation, et ses services après vente.

Nous recommandons également de ne pas se fier uniquement au choix du médecin. Assurez-vous que le chirurgien ait pratiqué, au moins trois fois, une implantation cochléaire et qu’il a reçu la formation requise par le fabricant du dispositif pour ce type d’intervention. Afin de protéger l’enfant contre toute infection pendant ou après l’implantation cochléaire, et conformément aux recommandations des grands centres internationaux dans ce domaine, l’enfant a besoin d’une vaccination de protection au moins deux semaines avant l’opération.

13-  Est-il vrai que la chirurgie des implants cochléaires est dangereuse si elle est pratiquée à un jeune âge ?

La tendance recommandée de nos jours est l’implantation cochléaire à un âge précoce. Des études ont montré que plus l’enfant est jeune lors de l’implantation cochléaire, mieux c’est, et que les enfants de moins de trois ans bénéficient davantage des implants cochléaires que les autres. Ne pas négliger l’étape pré implantation, où il est possible d’obtenir des résultats qu’avec des prothèses auditives.

14- Quels types d’implants cochléaires sont disponibles ?

Il existe différents types, donc nous vous recommandons de choisir le type d’implant le plus avancé  et qui convient le mieux à votre budget.

Dispositif d’implant électronique

Quel est le prix d’un dispositif d’implant électronique et où peut-on l’acheter en Algérie ?

Contactez-nous.

15- Quels sont les facteurs prédictifs  de l’implant ?

  • L’âge de l’implantation
  • L’âge auquel la personne a développé une perte de l’audition
  • Durée de la surdité. C’est pourquoi nous vous conseillons de prendre une décision rapidement dès que vous êtes sûres que les aides auditives ne vous apportent rien.
  • L’impact de l’environnement familial sur la personne en termes d’acceptation
  • La façon de la communication du patient avant, comme la langue des signes ou la lecture labiale.
  • Efficacité du processus de programmation du dispositif cochléaire par l’audiologiste.
  • L’intensité du programme de formation qu’il reçoit après une procédure d’implant cochléaire.

16- Existe-t-il différentes manières d’implant cochléaire?

Cela dépend à la fois de la formation de l’oto-rhino-laryngologiste ORL et du type d’implant cochléaire. Certains fabricants œuvrent à standardiser et unifier la partie interne de l’implant.

Comme nous l’avons précédemment noté, il est nécessaire de se renseigner sur le chirurgien et de s’assurer que ce dernier à été autorisé par le fabricant du dispositif à faire l’implantation.

17- Combien de temps dure le processus d’implantation cochléaire et combien mesure la plaie derrière l’oreille ?

Le processus d’implantation cochléaire dure de 45 minutes à trois heures, selon chaque cas, et la taille de la plaie ne dépasse pas les 4 ou 5 cm.

18- Le patient perd-il une grande quantité de sang pendant le processus d’implantation cochléaire ?

Le patient ne perd qu’une très petite quantité de sang lors de la chirurgie, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

19- Quel est l’intérêt de la vaccination avant l’opération ?

Il est recommandé que les enfants soient à jour de leur vaccination au moins deux semaines avant la pose de l’implant cochléaire afin de les protéger contre toute  infection qui pourrait survenir pendant ou après l’opération en fonction de l’âge et de l’immunité de l’enfant, de son environnement et de l’étendue des soins post-implantation.

20- Quand est activé l’implant?

L’appareil est mis en marche par un audiologiste après une période de 4 à 6 semaines.

Les séances destinées à former l’enfant et la famille à l’utilisation optimale de l’implant sont organisées avec un oto-rhino-laryngologie ORL.

21- Quelles sont les complications possibles?

Les complications sont divisées en :

  • L’appareil lui-même (un dysfonctionnement de l’appareil, surtout externe, et la réparation est facile)
  • Spécifique à l’opération (c’est comme le reste des opérations normales de l’oreille et la plupart d’entre elles sont d’un type simple qui ne nécessite qu’une observation)
  • Anesthésie (comme pour toute autre opération)

22- L’appareil peut-il évoluer ?

À ce jour, seule la partie externe de l’appareil peut évoluer.

23- Combien de temps dure l’implant cochléaire ?

La partie interne est conçue pour durer toute la vie.
La partie externe a une durée de vie de 10 ans, mais la majorité tient plus de vingt ans.

24- Quels sont les avantages des implants cochléaires ?

  • Restaurer l’audition et la capacité à parler chez les enfants et les adultes qui sont atteints d’une surdité neurosensorielle sévère à profonde.
  • Améliorer le développement du langage et de la parole de l’enfant.
  • Améliorer la compréhension du patient
  • Améliorer l’audition des sons quotidiens entourant le patient.
  • L’enfant implanté peut suivre une scolarité normale, à condition qu’il n’ait pas d’autre handicap.

Le patient ou sa famille doit prendre conscience que l’implantation cochléaire n’est pas la dernière phase de ce processus d’implantation. En effet, après la chirurgie, le patient a besoin d’un suivi intensif, qui peut aller de deux ans et demi à quatre ans.

25- Est-ce vrai que l’implant cochléaire ne permet qu’à l’enfant d’entendre les sons sans discernement, sans parler?

Si l’implantation est faite à l’âge approprié et que l’enfant reçoit la rééducation nécessaire, il entendra, parlera et pourra même suivre une scolarité normale.

26- Est-ce vrai qu’après l’implantation cochléaire, l’enfant ne peut ni nager ni pratiquer  d’autres sports ?

Les personnes implantées peuvent maintenant nager en utilisant un isolant nommé Aqua case qui fait partie des accessoires supplémentaires.

27- Le patient doit-il continuer à porter l’implant cochléaire après la fin de la rééducation et l’amélioration de son audition et sa parole ?

Il faut comprendre qu’il est impératif de porter  l’implant cochléaire toute sa vie, parce qu’une fois l’appareil éteint, la personne n’entendra plus.

28- Y a-t-il des précautions à prendre lors de l’utilisation des appareils d’électrochirurgie ?

Oui, les appareils d’électrochirurgie sont capables de générer des tensions électriques à haute fréquence qui peuvent endommager l’implant ou l’électrode. Ainsi, les appareils d’électrochirurgie unipolaires ne doivent pas être utilisés dans la région de la tête et du cou, mais les appareils d’électrochirurgie bipolaires peuvent être utilisés à condition que la cautérisation soit à 10 cm de l’électrode.

29- Peut-on utiliser un rasoir électrique ?

Le rasoir électrique n’affecte pas l’implant cochléaire, mais il faut consulter le chirurgien avant de l’utiliser.

30- Est-il possible d’utiliser le détartreur à ultrasons  après l’implantation ?

L’utilisation du détartreur à ultrasons est interdite.

31- Un patient implanté, peut il faire une radiographie ?

Oui, notamment les tomodensitogrammes  TDM ( Scanner ).

32 – Des radiographies dentaires peuvent-elles être réalisées après des implants cochléaires ?

Oui, ça ne pose aucun problème.

33 – Une IRM peut-elle être réalisée après implantation cochléaire ?

Une IRM ne doit pas être réalisée sauf en cas d’urgence, mais le médecin qui a effectué l’opération doit être consulté et doit coordonner avec le radiologue avant qu’elle ne soit réalisée.

pexels mart production 7089617

34 – Y a-t-il des précautions à prendre pour voyager en avion ?

Vous n’avez pas besoin d’éteindre l’appareil cochléaire comme les autres appareils (mobile, radio).

35- Les porteurs d’implant peuvent passer sous les systèmes de sécurité des aéroports et hôtels ?

Le patient ne doit pas traverser ces appareils car ils ont un fort champ de rayons électromagnétiques qui affectent l’appareil et déclenchent l’alarme du détecteur du portique. Le patient doit avoir sur lui la carte d’identité de l’appareil. Si nécessaire, le patient doit fermer le processeur vocal externe en passant par les détecteurs de l’aéroport.

36- L’utilisation d’un téléphone portable affecte-t-elle l’implant cochléaire ?

Parfois, l’utilisation d’un téléphone portable provoque des interférences avec le signal audio de l’appareil. Par conséquent, le téléphone portable doit être évalué avant son achat et déterminer  s’il provoque ou non des interférences avec la cochlée.

37 – Peut-on utiliser un sèche-cheveux ?

Oui, un sèche-cheveux peut être utilisé après avoir retiré la partie extérieure de la tête.

38 – Peut-on utiliser des teintures capillaires ?

Oui, des teintures capillaires peuvent être utilisées, mais un chirurgien doit être consulté, car cela peut provoquer une infection au niveau de la plaie.

39 – Peut-on utiliser un ordinateur ?

Oui, l’ordinateur peut être utilisé.

40 – Un patient porteur d’un implant cochléaire peut-il faire de la plongée sous marine ?

40 – Un patient porteur d’un implant cochléaire peut-il plonger ?

Il peut le faire jusqu’à 100 pieds sous l’eau, mais cela ne devrait être fait qu’après avoir consulté un chirurgien.

41 – Peut-on jouer à des jeux utilisant des télécommandes ?

Oui, car les fréquences communes de ces jeux sont loin de la plage de fréquence de l’appareil.

42 – L’aide auditive est-elle meilleure ou l’implant cochléaire ?sans titre 1 300x1691

Bien sûr, si vous obtenez de bons résultats avec les aides auditives et que ces dernières améliorent votre parole. En revanche, si les aides auditives vous apportent peu ou pas de bénéfices, dans ce cas là, l’implant cochléaire est la meilleure solution. En ce moment, il existe des prothèses alternatives aux implants cochléaire et qui donnent de bons résultats en plus d’être très sécurisés.

43 – L’implant cochléaire est-il adapté à tous les âges ?

L’implant cochléaire convient aux enfants sourds de naissance et aux adultes qui ont perdu l’audition après avoir acquis le langage. Cependant, chez les enfants, le bénéfice diminue principalement lorsque l’implant cochléaire est retardé, en particulier après l’âge de cinq ans.

44 – La croissance de l’enfant a-t-elle besoin que la partie intérieure change ?

La cochlée naturelle est pleinement développée à la naissance. Quant à l’électrode qui est insérée dans la cochlée, il est conçu de manière à pouvoir résister à la croissance du crâne après la naissance.

45- Est-il vrai qu’une fois l’implant cochléaire posé, le patient commence à entendre et à parler ?

Ceci est inexact, car l’implantation cochléaire est la première étape, et le patient doit subir un processus de rééducation intensif par l’audiologiste et l’orthophoniste afin de bénéficier des avantages de  l’implant cochléaire.

46 – Quel type de son le patient entend-il ?

Tous les sons et effets audio seront entendus, mais la nature de ce son peut être relativement différente. Mais avec des enfants qui n’ont jamais entendu auparavant, ce ne sera pas un facteur fiable car ces sons seront la nature de leur audition depuis le début.

47- Où peut-on faire un implant cochléaire en Algérie?

Ceci est une liste de certains hôpitaux publics où les implants cochléaires sont effectués

      • Alger, la capitale, a l’hôpital Mustafa Pacha, l’hôpital Kouba et l’hôpital Al-Hakim Darban
      • Annaba
      • Batna
      • Blida
      • Sétif
      • Béjaïa

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en bas de page

48 – Mon enfant pourra-t-il utiliser des aides auditives dans l’autre oreille ?

Si le patient peut entendre de l’autre oreille, il peut utiliser des appareils auditifs afin de fournir des signaux audio importants et d’améliorer la qualité du son. Les audiologistes pédiatriques recommandent à l’enfant d’utiliser des appareils auditifs dans l’autre oreille après une période d’adaptation à l’implant cochléaire. L’audiologiste détermine un calendrier pour tirer le meilleur parti des résultats de l’implant cochléaire et quand l’enfant doit utiliser les appareils auditifs et les implants cochléaires ensemble.

49- Comment puis-je aider mon enfant à mieux tirer profit des résultats de cette opération ?

      • Essayez autant que possible de  rendre l’écoute amusante et agréable.
      • Encouragez votre enfant à faire des sons.
      • Parlez pendant que vous faites des activités.
      • Montrez à votre enfant qu’il peut utiliser et évaluer les sons qu’il reçoit par l’un implant cochléaire.
      • N’oubliez pas que plus vous suivez les instructions ; vous, ses enseignants et ses médecins ; plus votre enfant en profitera.

50 – Quelle est l’importance de la coopération du patient ?

La coopération et la réponse du patient sont très importantes, car la volonté et le désir du patient de tester de nouveaux sons et sa réceptivité au programme de formation déterminent le succès de ce processus, et bien sûr la durée du programme d’entraînement varie d’un patient à l’autre.

Autres sujets qui vous intéressent sur les implants cochléaires

Quelle est la procédure à suivre pour obtenir un implant ?

Pour déterminer si vous ou l’un de vos proches pouvez bénéficier d’un implant, Il est hautement nécessaire que vous passez des tests d’audition et psychologiques, un examen médical et des examens d’imagerie numériques. Vous pourrez également recevoir des informations pour vous assurer que vous comprenez l’important suivi nécessaire après l’opération d’implantation, ainsi que ce à quoi vous devez vous attendre concernant les performances et les limites de l’appareil.

Quelle est la différence avec une aide auditive conventionnel?

Une prothèse auditive est également un dispositif médical pour la perte d’audition. Mais contrairement à l’implant cochléaire, elle ne transmet pas de signaux sonores via des électrodes.

Au lieu de cela, les appareils auditifs utilisent un microphone, un amplificateur et un haut-parleur pour rendre les sons plus forts (contrairement aux implantations cochléaires qui fonctionnent par stimulation nerveuse). Cela peut vous aider à mieux entendre les choses. De plus, l’appareil auditif n’est pas implanté chirurgicalement. Il est placé à l’intérieur ou derrière l’oreille.

Les appareils auditifs conventionnels sont généralement idéaux si vous souffrez d’une perte auditive légère à modérée. Le niveau d’amplification de l’appareil dépend de votre degré de perte auditive.

Il existe des appareils auditifs spécifiques qui peuvent aider les pertes auditives sévères, mais parfois, ils ne permettent pas de comprendre la parole (une de leurs nombreuses déficiences), des limites sont atteintes et une décision doit être prise. Dans ce cas, un implant cochléaire peut être le meilleur choix car il s’agit d’un soutien pour la résurrection de l’audition, et reprendre l’activité auditive.

Apprendre l’existence d’une telle technologie est pour beaucoup une véritable révélation, mais bien qu’elle présente de faibles risques et une grande fenêtre de succès, elle nécessite tout de même une bonne expertise et des spécialistes bien informés. D’un autre côté, le choix de l’implant doit être pris en grande considération.

L’implant est un parcours de combattant qui demande une patience et une perception, mais qui peut améliorer la réadaptation de l’audition, améliorant ainsi votre vie ou celle de votre enfant qui a peut être du mal à décoder des mots simples ou à réaliser des projets.

 

Ferial

Fournir la bonne information à la bonne personne et au bon moment, telle est ma passion…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

four × = thirty two

Bouton retour en haut de la page