fbpx

Implant cochléaire chez l’enfant De meilleures perspectives d’avenir

L’implant cochléaire permet aux enfants sourds profonds de développer le langage oral et écrit. Il leur permet, après une rééducation auditive structurée et continue, de suivre une scolarité ordinaire avec appui scolaire si nécessaire. Grâce à l’implant cochléaire, ils peuvent accéder, avec de bons niveaux scolaires, à des études supérieures et à un large choix de formations professionnelles. L’apprentissage des langues étrangères est parfaitement possible. L’implant cochléaire, pratique et efficace, a radicalement changé la réhabilitation de la surdité chez l’enfant. Il lui permet des perspectives d’avenir très comparables à celles d’un enfant normo-entendant. Les résultats sont meilleurs si la réhabilitation est précoce.

Implant cochléaire, la différence entre l’enfant et l’adulte

De l’avis des spécialistes, l’implantation cochléaire chez un bébé – ou un enfant – implique une stratégie toute différente de celle de l’implant chez l’adulte. Pourquoi ? Chez l’adulte, le cerveau a été façonné par la perception du langage. Le succès de l’implant dépend de la comparaison que le cerveau peut établir entre cette nouvelle stimulation et les sons mémorisés avant la surdité. En revanche, chez l’enfant souffrant d’une surdité profonde, le cerveau n’a jamais perçu d’information auditive au moment de l’implantation. Il va donc se structurer à partir des autres sens (vision, proprioception). Le succès dépendra alors beaucoup de l’âge de l’implantation qui reflète le délai de privation auditive.

A quel âge doit-on poser un implant cochléaire chez l’enfant ?

L’implant cochléaire chez le bébé – ou l’enfant – se révèle une décision collective qui est prise par une équipe d’experts (chirurgiens, audiologistes, orthophonistes, généticiens, pédiatres) en étroite concertation avec les parents et, dans certains cas, les enseignants. Les spécialistes estiment que l’implantation doit être la plus précoce possible, une fois le diagnostic confirmé. Elle se fait dès 6 mois. Comme pour l’adulte, l’implant cochléaire est composé de deux parties : la partie interne : électrode, stimulateur ; la partie externe : récepteur et processeur du signal. A préciser cependant qu’en cas de malformation de l’oreille interne, le risque de méningite est théoriquement plus important. Il est bien prévenu par la vaccination anti-pneumococcique. Il faut rappeler que chez l’enfant, les infections de l’oreille moyenne sont également plus fréquentes. En cas d’otite chronique, un aérateur trans-tympanique est posé afin d’assainir l’oreille avant l’implantation. Après la récupération post-opératoire, l’enfant est pris en charge par l’équipe de réhabilitation : audiologiste, orthophonistes et psychologues, en symbiose avec les parents.

Implant cochléaire chez l’enfant De meilleures perspectives d’avenir 1

Comment savoir qu’un enfant est atteint de surdité ?

Pour savoir qu’un enfant est atteint de surdité profonde, il faut que les nouveau-nés soient soumis à des tests par oto-émissions acoustiques. La fiabilité de ces tests est d’environ 95 %. Un examen d’enregistrement spécifique peut confirmer le résultat en cas où un doute plane. Les médecins expliquent que l’ouïe, chez l’enfant, peut s’altérer progressivement jusqu’à l’âge de 4 ans. Même si on s’emploie à chercher à diagnostiquer, par des testes, la maladie à la naissance, il se trouve qu’on ne peut pas savoir s’il s’agit d’une surdité profonde totale ou moyenne. Pour les cas de surdité moyenne, il est recommandé la pose d’appareils auditifs avec contour d’oreille. Par contre, pour les surdités profondes, la pose d’un implant cochléaire est nécessaire. Dans ce cas, l’audioprothésiste suit l’enfant pour régler l’appareillage en fonction de sa réaction à la parole et au bruit, avec des séances tous les mois, puis deux fois par an. La pose d’appareil cochléaire donne d’excellents résultats. La durée de vie de ces prothèses est estimée à dix ans au minimum, mais la partie interne implantée chirurgicalement l’est quasi définitivement ; seule la partie externe doit être changée.

La pose d'un implant cochléaire est un acte important

De nombreux centres d’implantation s’appuient sur une équipe pluridisciplinaire : Un audioprothésiste testera l’audition de votre enfant avec et sans aides auditives. Un orthophoniste testera les capacités linguistiques de votre enfant. Un oto-rhino-laryngologiste vérifiera si votre enfant présente une infection ou d’autres problèmes qui pourraient gêner l’implantation cochléaire. Le médecin peut ordonner une IRM ou une tomodensitométrie pour examiner la structure de l’oreille interne. Un professeur pour enfants sourds ou un conseiller pédagogique vous expliquera les programmes d’éducation pour votre enfant. Un assistant social déterminera si la famille est en mesure d’entreprendre les tâches requises. L’assistant social peut aussi vous aider à planifier le financement de l’implant. Un psychologue vous parlera, ainsi qu’à votre enfant, de vos objectifs, de vos inquiétudes et de vos craintes relatifs à l’implantation cochléaire.

Une rééducation auditive permet l’apprentissage de l’enfant

Pour obtenir le meilleur d’un implant cochléaire de votre enfant, il faudra un environnement de communication riche, un audio processeur programmé de manière efficace, de la motivation, une rééducation… Il est indispensable de parler à votre enfant comme vous le feriez à un enfant qui entend bien. Cela stimule le développement du langage oral. L’expression du visage et le langage corporel renforcent la signification des mots et aideront votre enfant à mieux vous comprendre. Une rééducation auditive structurée permet l’apprentissage de l’enfant. Les recherches ont montré que les enfants porteurs d’implants cochléaires développent souvent de manière fortuite les aptitudes au langage et à l’audition. Il apprend simplement en écoutant et en jouant. L’utilisation de l’implant cochléaire le plus souvent possible permet d’obtenir de meilleurs résultats. Les enfants implantés très jeunes progressent généralement rapidement et de manière régulière, surtout s’ils suivent une rééducation auditive efficace et qu’ils sont soutenus. Il est important que vous aidiez votre enfant à exploiter son potentiel au maximum. L’apprentissage du langage n’est que l’un des objectifs de l’implantation cochléaire. Un autre objectif consiste à rendre le discours de votre enfant compréhensible pour les autres personnes, peu habituées à l’entendre parler. Le port d’un audio processeur correctement programmé pendant toute la journée et une rééducation adéquate aideront votre enfant à atteindre cet objectif.
Implant cochléaire chez l’enfant De meilleures perspectives d’avenir 2

L’important de scolariser les enfants implantés

L’implant cochléaire permet aux enfants sourds profonds de développer le langage oral, puis le langage écrit et par conséquent d’accéder à d’excellents niveaux scolaires. Il est important que le jeune enfant sourd profond soit implanté avant l’âge de quatre ans et qu’il bénéficie d’une réhabilitation bien adaptée. Une prise en charge pluridisciplinaire assurant le suivi médical, technique, logopédique et psycho-affectif des patients porteurs d’un implant cochléaire est nécessaire. L’implant cochléaire est le traitement prioritaire en cas de surdité profonde. Pour arriver à développer le langage oral sur la base de la perception auditive redonnée par l’implant cochléaire, il est important que ces enfants soient scolarisés en milieu entendant et bénéficient d’une réhabilitation de type oraliste. Quant au langage écrit, il a aussi été démontré que les enfants implantés développent des niveaux de lecture supérieurs à ceux n’ayant pas bénéficié d’un implant cochléaire grâce à de bonnes capacités phonologiques résultant de la perception des sons du langage par l’implant cochléaire. Cependant, des travaux récents montrent que leurs capacités phonologiques sont un peu plus faibles que celles des enfants normo-entendants, car la mémoire de travail, système de stockage temporaire et de traitement de l’information, est plus courte. Il est donc important de bien entraîner les compétences phonologiques des enfants implantés afin de faciliter l’acquisition de la lecture.

Qu’est-ce que la réhabilitation logopédique

Il est important de tenir compte de la réhabilitation logopédique de l’enfant utilisateur d’un implant cochléaire. Car cela lui permet d’apprendre à entendre, comprendre et développer le langage oral sur la base de l’audition restituée par la prothèse auditive ; celle-ci restitue à l’enfant une perception complète et précise de tous les phonèmes du langage. Ainsi, la boucle audio-phonatoire est ainsi rétablie. Il est indiqué que l’utilisation de la voie auditive doit être spécifiquement stimulée et entraînée. L’enfant implanté devra être davantage stimulé sur le plan du langage oral. Pour assurer le succès de l’acquisition du langage chez l’enfant, il est indispensable que les parents assistent aux séances de logopédie. Le but : leur montrer comment parler, jouer et communiquer avec l’enfant. Il leur est expliqué les stades du développement du langage et de la progression auditive. Ces séances de logopédie rendent les parents attentifs aux progrès de l’enfant. La réhabilitation logopédique se déroule au rythme d’une à deux séances par semaine dès la mise en route de l’implant cochléaire. Après quatre ou cinq ans, le langage oral étant acquis ou en bonne voie d’acquisition, les séances peuvent être espacées, voire supprimées. Chaque séance comporte deux activités fondamentales : l’éducation auditive faite d’exercices d’écoute, et le développement du langage oral fait de différentes stratégies et activités incitant l’enfant à parler.

Quelle différence il y a entre implant cochléaire et aide auditive ?

Un implant cochléaire est un appareil qui aide certains sourds ou malentendants à entendre. Il comporte une partie interne et une partie externe. La partie interne est placée par le praticien sous la peau, derrière l’oreille et dans la cochlée (l’oreille interne) par une intervention chirurgicale. La partie externe comprend un microphone et un processeur vocal, et se porte à l’extérieur de l’oreille. Quant à une aide auditive, c’est un appareil qui amplifie les sons et qui se porte dans l’oreille. Un implant cochléaire est un appareil qui amplifie un signal électrique et qui est implanté dans la cochlée (oreille interne) par une intervention chirurgicale. Il faut savoir qu’un implant cochléaire n’est pas une solution miracle à une perte auditive. L’implant seul n’aidera pas votre bébé à apprendre à parler. L’implant cochléaire lui procure simplement la possibilité d’entendre des sons. Le véritable travail débute après l’implantation.
Implant cochléaire chez l’enfant De meilleures perspectives d’avenir 3

Vous aimez cet article?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
Saif Bani Ata

Saif Bani Ata

Audiologiste, tests d'audiologie, adaptation d'appareil auditif et Implant cochléaire. Université jordanienne des sciences et technologies.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Sommaire